Webmarketing

COMMENT PROMOUVOIR SON OFFRE SUR LE WEB ET GENERER DE NOUVEAUX CLIENTS ?

Par Magalie Aube, le 22 juillet 2022

Faire connaître son activité sur internet et les réseaux sociaux est une chose mais décrocher des contrats de vente en est une autre. La prospection commerciale peut demander beaucoup d’énergie. C’est pourquoi l’inbound marketing, une méthodologie créée en 1999 par Seth Godin, se révèle forte utile et efficace car elle permet d’attirer à soi le visiteur d’une page internet et le faire agir afin de le convertir de lead à client grâce à la stratégie de conversion que vous aurez établie au préalable. La landing page permet d’initier la démarche. On vous explique tout dans le tuto ci-dessous.

ETAPE 1 : COMPRENDRE LE PRINCIPE DE L’INBOUND MARKETING

Qu’est-ce qu’une landing page et à quoi sert-elle ?

Une landing page est une page internet « d’atterrissage » (dite également « de destination »). Cette page est externe au site et permet de recueillir les informations du visiteur (ex. adresse email) pour pouvoir le recontacter ensuite et lui vendre un produit ou service. Une landing page n’est donc ni un article de blog, ni une page diffusant de l’information, ni une page de contact. Elle permet de convertir les visiteurs en « leads » afin qu’ils entrent dans le funnel de vente.

Qu’est-ce qu’un lead ?

Le lead est à la base un prospect qui va, dans un premier temps, consommer du contenu gratuit et obtenir des avantages, jusqu’à devenir suffisamment mature pour passer à l’action d’achat et se transformer en client. Le fait d’alimenter progressivement le lead de contenus gratuits est appelé le lead nurturing.

Comment faire pour que le visiteur de la landing page vous transmette son adresse email et devienne un lead ?

On utilise la stratégie du Give to Get qui consiste à donner avant de recevoir. C’est à dire que pour recevoir les informations d’identification du visiteur, il est impératif de lui proposer quelque chose de gratuit en échange. Cela peut être sous forme de vidéo, de tuto ou de livre blanc à télécharger, de newsletter à laquelle s’abonner ou d’une offre promotionnelle pour l’achat d’un produit ou service. Par exemple, pour toute inscription à la newsletter, nous pouvons proposer un bon de réduction, une carte cadeau, une vidéo de formation … Ces éléments sont appelés des assets marketing.

Quels leads sont les plus susceptibles de devenir nouveaux clients ?

Afin de mesurer le niveau d’intérêt du lead pour vos produits et services, il existe une technique qui permet d’attribuer des points à chaque action effectuée par le lead. On parle alors de lead scoring. Plus le prospect porte un intérêt à votre contenu (par sa manière de cliquer), plus vous lui attribuez des points. Au bout d’un certain score, délimité en amont, (exemple : 110 points), vous savez que votre lead est arrivé à maturité et qu’il est impératif de le recontacter pour conclure la vente ; à ce stade on l’appelle un Hot lead.

ETAPE 2 : METTRE EN PLACE UNE STRATEGIE DE CONVERSION

Comment être attirant auprès de votre client idéal ?

Au préalable, il est important de bien identifier sa cible (appelée également « Persona »). Pour ce faire, vous devez vous mettre à la place du visiteur, à la place de votre client idéal. Quelle(s) ressource(s) aimerait-il obtenir gratuitement ? En d’autres termes, vous devez créer la carte d’identité du visiteur que vous souhaitez capter (son âge, sa situation, sa profession, sa localisation, sa personnalité, ses centres d’intérêts, ses attentes, ses frustrations).

Partagez votre landing page sur les réseaux sociaux

Faire du Social Selling, en allant chercher vos prospects sur les réseaux sociaux, vous permettra de promouvoir votre offre, booster la visibilité de votre landing page et générer davantage de leads.

Quels outils de planification utiliser ?

Le plan de communication : Planifier vos actions dans un plan de communication en vue de transformer vos visiteurs en leads puis en clients vous permettra de clarifier votre stratégie de conversion. Définissez la cible, le message et l’objectif de chaque action ainsi que le budget utilisé.  

Le calendrier éditorial : est un outil permettant de s’organiser en amont sur la publication d’articles et de posts sur les réseaux sociaux. Il doit contenir le nombre d’articles à publier, les sujets à traiter, la périodicité des publications et la mesure d’audience (KPi). Le terme KPI (Key Performance Indicator) signifie Indicateur Clé de Performance (ICP). C’est un élément chiffré qui doit être déterminé avant le lancement d’une action afin d’en évaluer les retombées et de déterminer le ROI (Return On Investment ou Retour sur Investissement). Cela peut être un nombre d’abonnés, un taux d’ouverture, un nombre de likes, un nombre de désabonnements, un taux de transformation …

Il est possible de concilier le plan de communication et le calendrier éditorial en un seul et même tableau, comme suit :

Action Message Cible Canal Liens Budget Période de parution Objectif qualitatif KPi’s
                 
Mix Plan de communication et Calendrier éditorial

ETAPE 3 : CREER VOTRE LANDING PAGE 

Quel logiciel utiliser ?

Il existe plusieurs outils pour créer une landing page, certains sont payants comme :

et d’autres gratuits :  

Quels sont les éléments incontournables d’une landing page ?

  • Une belle image de fond pour mettre en avant le produit / le service ou les principaux succès de l’entreprise.
  • Un titre qui définit l’offre.
  • Un formulaire court et simple à remplir avec, à minima, pour champs obligatoires :
    • Nom : ……………………………………………………………….
    • Prénom : ……………………………………………………………….
    • Adresse email : ……………………………………………………………….
    • Une case à cocher pour la protection des données avec une phrase type telle que : « Conformément au RGPD, en validant ce formulaire, je déclare accepter d’être recontacté par (Nom de l’entreprise). »
    • Un bouton appelant à l’action (S’ABONNER A LA NEWSLETTER  par exemple).
  • Des éléments espacés sur la page pour aérer au maximum le rendu visuel et aller à l’essentiel. L’écran de l’utilisateur ne doit afficher qu’un message à la fois.

Quelles sont les bonnes pratiques ?

Il est conseillé d’ajouter sur votre landing page :

  • Un compte à rebours pour une offre promotionnelle
  • Les étapes (1, 2,3) d’utilisation d’un produit ou service
  • L’offre de valeur : l’accompagnement proposé, de manière claire et succincte
  • Des témoignages clients ou le mot du PDG (avec photo(s))
  • Une Foire Aux Questions (FAQ) pour dissiper les craintes et traiter les objections
  • Vos partenaires
  • Les liens vers vos réseaux sociaux
  • Des contenus de qualité

Quelles sont les informations à éviter ?

  • Le prix
  • Le menu : pour garder le visiteur concentré sur l’action d’inscription
  • Les acronymes
  • Les mots anglais

Maintenant que vous avez toutes les clés, à vous de jouer !

Pour toutes questions ou être accompagné(e) dans le développement de votre business digital, rejoignez-moi dès maintenant dans le groupe Facebook « Ma vie d’entrepreneur sur le web ».

Magalie Aube

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera révisé par les administrateurs si besoin.