Référencement naturel

Pourquoi remplacer Google Analytics par Matomo?

Par Cindy URAKAWA, le 13 juin 2022, mis à jour le 15 juin 2022 - google analytics, matomo, seo
PC portable avec Tableau de bord Matomo
Google Analytics versus Matomo

Google est dans le collimateur de l’Union Européenne. Alors que le nombre de violations du RGPD par Google Analytics ne cesse de croître, la CNIL a pris sa propre décision sur la protection des données des Français après que les autorités autrichiennes de protection des données aient partagé là leur plutôt cette année: les organismes publics français sont dans l’obligation de changer d’outils de suivi du trafic de leur site web dans les mois à venir sous peine d’amende pouvant aller jusqu’à 20 millions d’euros. En remplacement, la CNIL propose plusieurs alternatives dont Matomo. Alors pourquoi remplacer Google Analytics par Matomo?

Matomo c’est quoi?

Interface Matomo

Matomo, qui signifie « Honnêteté » en japonais, est un outil de référencement qui présente l’intégralité des données collectées sur son site internet à ses utilisateurs sous forme de graphique, tableau et map depuis un tableau de bord.

Il permet d’analyser plusieurs points essentiels au suivi de référencement en temps réel:

  • Les médias
  • Les interactions du contenu
  • Les profils des visiteurs
  • Le suivi des campagnes

Alors quel est le problème avec Google Analytics?

Il y a quelque temps, la CNIL entreprend de mettre en demeure les organismes qui ne se mettraient pas en conformité avec le RGPD (Règlement Général sur la Protection des Données ) concernant Google Analytics, l’outil de mesure de trafic de Google en raison du « transfert vers les États-Unis de données sans garantie suffisante pour les droits des utilisateurs européens ».
Google Analytics étant un outil de mesure de fréquentation des sites web, le monde du code considère qu’il n’y a pas d’urgence pour le retirer de tous les codes de tracking puisqu’elle est une solution extrêmement répandue.

Cependant, la CNIL a décidé d’aller plus loin en prenant une position officielle en concluant :

Les organismes mis en demeure disposent d’un délai d’un mois pour se mettre en conformité et justifier cette conformité auprès de la CNIL.

Ce délai d’un mois peut être renouvelé, à la demande des organismes concernés.

Tous les responsables de traitement utilisant Google Analytics d’une façon similaire à ces organismes doivent considérer dès à présent cette utilisation comme illégale au regard du RGPD.

Ils doivent donc se tourner vers un prestataire proposant des garanties suffisantes de conformité.

En effet, il est impossible de paramétrer Google Analytics de manière à ne pas transférer les données collectées aux États-Unis pour plusieurs raisons:

  • Google a déclaré qu’il utilisait la pseudonymisation plutôt que l’anonymisation. Google propose l’anonymisation des adresses IP, mais cela ne s’applique pas à toutes les transmissions. De plus, il n’est pas possible de déterminer si cette anonymisation a été effectuée avant l’envoi aux États-Unis, sur la base des facteurs fournis par Google.
  • Il est impossible de garantir à l’utilisateur que Google ou le responsable du site web supprimera réellement la totalité des données collectées
  • Google utilise des identifiants uniques. Cela leur permet de distinguer les individus en utilisant uniquement des identifiants uniques leur permettant d’identifier les données, en particulier lorsqu’elles sont combinées avec d’autres informations telles que les métadonnées du navigateur et du système d’exploitation. Ces données peuvent suivre avec précision les utilisateurs, dans certains cas, sur plusieurs appareils individuels.
  • La mise en place de mesures complémentaires juridiques, organisationnelles et techniques ont été jugées insuffisantes par le CNIL.

Pourquoi remplacer Google Analytics par Matomo?

Remplacer Google Analytics par un outil comme Matomo c’est tout d’abord préserver la vie privée des internautes qui visitent le site web en évitant l’exploitation de leurs données à des fins commerciales tout en respectant aisément le RGPD.

En effet, contrairement à Google Analytics, Matomo utilisent des serveurs sécurisés hébergés en Allemagne, pays européen dont les législations sont l’une des plus strictes en matière de respect de la vie privée des utilisateurs et donc des RGPD. Tout se fait en auto-hébergèrent, le propriétaire du site web choisit la manière dont les données sont gérées et leur lieu de stockage. L’entreprise ou l’organisme est entièrement propriétaire de ces données et doit en assurer la protection.

L’anonymisation des utilisateurs se fait via le tableau de bord de Matomo en cochant la case  » Activer la prise en charge de « Ne pas Suivre » dans la section « Prendre en charge la préférence » comme ci-dessous:

"Ne pas suivre" option de l'outil Matomo

Ce qu’il faut en conclure

Matomo n’est pas seulement une mode sur le web, mais présente également de nombreux avantages non seulement en matière de RGPD, mais également en terme de qualité et de cohérence des analyses produites. Google Analytics, malgré sa normalisation, présente des aspects pouvant décourager les visites des sites internet de par ses cookies et son respect des RGPD européens.

Alors pourquoi ne pas sauter le pas pour vos utilisateurs?

Ecrit par Cindy URAKAWA

Cindy URAKAWA

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera révisé par les administrateurs si besoin.